Aller à la navigation, centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de Loire-Atlantique.
Partenaire des collectivités locales, filière administrative, filière animation.
Mais pour observer des résultats positifs, l'activité doit durer au moins trois quarts d'heure, trois fois par semaine et sur une durée de six mois.Ce qui peut représenter un obstacle.Encore faut-il qu'il puisse être administré comme il faut aux personnes qui en ont besoin.Les brouillons ne sont pas acceptés comme feuille de réponse.«Il existe un véritable problème d'accessibilité pour les populations les moins favorisées.Pour prévenir les rechutes mais aussi au cours du traitement.L'activité physique pourra bientôt être prescrite sur ordonnance pour les malades chroniques.«L'activité physique fait partie du traitement, au même titre que les médicaments.Le sport n'est sans doute pas la panacée mais peut se révéler un remède puissant.
«Beaucoup de médecins réduction café ne savent pas prescrire l'activité physique et la nutrition après un accident cardiaque affirme le Pr Francois Carré, cardiologue au CHU de Rennes.«L'activité physique est le seul traitement validé de la fatigue dans les cancers explique le Dr Thierry Bouillet, cancérologue à l'hôpital Avicenne de Bobigny, fondateur de l'association Cami sport et cancer.La Ville de Strasbourg, pionnière en la matière, a mis en place depuis 2012, un dispositif «sport santé sur ordonnance».Ce dispositif s'adresse aux personnes obèses, diabétiques, hypertendues, en rémission d'un cancer du sein.Elle diminue aussi le taux d'insuline dans le sang, qui est un facteur de croissance des cellules cancéreuses décrit Thierry Bouillet.Tout signe distinctif de réponse entraîne l'annulation de la copie.Mais jusqu'à présent peu de médecins proposent l'activité physique comme remède.Mais l'on sait également que l'activité physique diminue de moitié le taux de rechutes des cancers du sein, du côlon et de la prostate s'enthousiasme Thierry Bouillet, qui évoque le cas de ce patient atteint d'un cancer du poumon avec métastases au cerveau, en rémission.Car, pour eux, lorsqu'on est malade, on se repose raconte le Pr Laurent Zelek, cancérologue à l'hôpital Avicenne de Bobigny.Vous ne devez pas recopier la question mais seulement indiquer son numéro.

La majorité d'entre eux eux nous disent que, sans la prescription du médecin, ils n'auraient jamais commencé une activité physique.
Reprendre ou poursuivre seul une activité physique après un accident cardiaque ne va cependant pas de soi.
Les bienfaits de l'activité physique pour la santé ne sont plus à démontrer: dès 2011, la Haute Autorité de santé élaborait des recommandations pour le développement de la prescription non médicamenteuse.


[L_RANDNUM-10-999]